Quels sont les pays les plus intransigeants en termes de piratage informatique ?

Quels sont les pays les plus intransigeants en termes de piratage informatique ?

Quels sont les pays les plus intransigeants en termes de piratage informatique ?

Quels sont les pays les plus intransigeants en terme de piratage informatique ?

Le piratage informatique est devenu un fléau qui touche des pays de par le monde. Le progrès technologique n’est pas que positif puisque de plus en plus de personnes s’en servent pour lancer des attaques de plus en plus puissantes et répétées contre des entreprises, des multinationales, des particuliers et même contre des institutions gouvernementales, des organismes non gouvernementaux et des institutions religieuses.

piratage-informatique.jpg

Ces individus et leurs actions transcendent les frontières. Toutefois, ils ont une préférence pour certains pays pour des raisons évidentes d’avidité. Ces nations ont dû prendre des dispositions drastiques pour parer à tout piratage informatique car les pertes qu’ils endurent sont très lourdes.

Les pays les plus touchés par le piratage informatique

Des pays sont plus vulnérables que d’autres et si l’on en croit le classement de 2016, il semble bien que la Belgique soit en tête de liste des pays victimes de piratage informatique.Suivent le Tajikistan, les îles Samoa et l’Australie. La France se positionne au 13e rang, devançant les États-Unis. La raison de cette vulnérabilité tient au fait que les serveurs ne sont pas suffisamment sécurisés.

serveurs.jpg

En effet, aucun pays au monde ne peut prétendre être totalement à l’abri de tout piratage informatique, c’est tout bonnement impossible.

Intransigeants sur le piratage informatique

La plupart des pays du monde entier se dotent de services hautement sécurisés, même si cela ne semble jamais suffire. Des pays comme les États-Unis, la Chine, l’Inde et d’autres encore, détenteurs de données sensibles, se montrent très intransigeants quant au piratage informatique. Les coupables qu’ils arrivent à retrouver tombent sous le coup de sanctions ne laissant place à aucune tolérance ou négociations et sont passibles de plusieurs années d’emprisonnement. C’est leur manière de décourager les cyberattaques ou piratage informatique.